Permafrost : les formes du désastre – Panacée
– Du 1er février 2020 au 3 mai 2020 –
Vernissage le vendredi 31 janvier 2020 de 18h à 22h
Avec Deniz Aktaş, Ozan Atalan, Nina Beier, Dora Budor, Rochelle Goldberg, Eloise Hawser, Max
Hooper Schneider, Nicolás Lamas, Pakui Hardware, Michael E. Smith, Laure Vigna.


Ozan Atalan, Monochrome, 2019

« L’exposition Permafrost se présente comme un paysage changeant, transformant le centre d’art en une expérience immersive. Les artistes y proposent des œuvres, reliques improbables et objets hybrides, liés aux désastres naturels, sociaux ou politiques issus du changement climatique global. Le visiteur se retrouve confronté à la vulnérabilité d’un monde en mutation. »

Permafrost est la nouvelle exposition présentée à la Panacée ce vendredi. Les artistes, tous conscients des changements et bouleversements liés à l’environnement, à la politique ou encore sociaux, questionnent de manière globale notre monde à travers les « formes du désastre ».

Je te conseille vivement d’aller te confronter à ces œuvres fortes tant par leurs formes que leur propos. Permafrost : une exposition qui aiguisera ton regard et te donnera envie d’entrer en lutte de n’importe qu’elle manière. Vernissage le 31 janvier de 18h à 22h !

Commissariat de Vincent Honoré, Directeur des expositions, Caroline Chabrand, Curator et Rahmouna Boutayeb, Chargée de projets, assistés de Taddeo Reinhardt.

MOCO – Panacée
Du mercredi au dimanche
Fermé les lundis et mardis
de 12h00 à 19h00
Entrée gratuite

Pour en savoir plus :
https://www.moco.art/fr/exposition/permafrost

Le bal des survivances – Frac Montpellier Occitanie
Jusqu’au 1er février 2020
Avec Lana Duval, Marie Havel, Ludovic Salmon, Maxime Sanchez


Lana Duval, Eteignons l’incendie, rallumons les étoiles, 2019

« Dans Le bal des survivances les artistes interrogent la mémoire, la trace du temps, la ruine et l’action vaine. À première vue, ce bal apparaît tel un panel de pratiques artistiques mimétiques d’un monde déliquescent. Pourtant, une fois passé ce constat, les démarches de ces jeunes artistes, en s’emparant des symptômes de cette dégradation, se proposent comme moyens de survie voire comme premières étapes d’une reconstruction. Survivre est-ce accepter la disparition ? »

Qu’allons-nous devenir si nous survivons ? C’est la question qui est posée dans l’exposition Le bal des survivances présentée au Frac Occitanie jusqu’au 1er février. Le bal des survivances, c’est un monde nouveau qui se formalise dans la pensée et les productions des artistes. Cette exposition est un bal effréné vers une fin probable du monde, imagée et sublimée qu’il te faudra absolument voir, puisqu’elle se tient dans un lieu essentiel contribuant à l’effervescence culturelle contemporaine de Montpellier !
Fin de l’exposition dans 4 jours, il est encore temps !

« Un bal c’est une fête, et une fête est une incarnation urgente et volontaire où doivent s’éprouver la puissance et l’insouciance active, marques de la jeunesse. » – Emmanuel Latreille, directeur du Frac Occitanie

Frac Montpellier Occitanie
4-6, rue Rambaud
34006 Montpellier
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h
Fermé les jours fériés

En savoir plus :
https://www.frac-om.org/le-bal-des-survivances/
Post_Production est un programme destiné à l’insertion professionnelle et artistique de jeunes diplômé(e)s, conçu et réalisé en partenariat avec les écoles supérieures d’art de Montpellier (MO.CO. Esba), Nîmes (Esban), Pau-Tarbes (ÉSA Pyrénées) et l’Institut supérieur des arts de Toulouse (isdaT) depuis 2016.

Jean Ranc – Un montpelliérain à la cour des rois – Musée Fabre
Jusqu’au 26 avril 2020

Jean Ranc, Portrait équestre de Philippe V (détail) vers 1723, huile sur toile, 335 x 270 cm, Madrid,
Museo Nacional del Prado, © Museo Nacional del Prado, Dist. RMN-GP / image du Prado.

« Cet hiver, le musée Fabre présente la première exposition consacrée à Jean Ranc, peintre né à Montpellier en 1674 et qui accomplit une carrière internationale, entre Paris et Madrid. Spécialisé dans le portrait d’apparat, Jean Ranc développa un langage pictural fait d’élégance et de raffinement, pour servir le prestige de ses commanditaires. »

Au Musée Fabre, on quitte les thématiques survivalistes et catastrophistes pour regarder dans le passé des scènes picturales d’histoire. Cette exposition donne la part belle à la contemplation et à la découverte de la vie du peintre montpelliérain Jean Ranc.

Musée Fabre
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h.
39, boulevard Bonne Nouvelle
34000 Montpellier

En savoir plus :
https://museefabre.montpellier3m.fr/EXPOSITIONS/JEAN_RANC