Le 1 juillet 2018 à 18h00

Agora - Studio Bagouet à MONTPELLIER

Alexandre

Paula Pi

Prix Yoot : 5€ 22€

La vente pour cet événement est cloturée

« duo (…) comme une navigation à partir (…) des rythmes, des sensations d’une langue qui nous est inconnue »

Brésilienne, Paula Pi a d’abord étudié la musique, le théâtre et le butô avant de rencontrer la danse contemporaine. Dans une précédente pièce, le solo ECCE (H)OMO, création autour du cycle de danses « Afectos Humanos » de Dore Hoyer, elle dialoguait avec la chorégraphe allemande (1911-1967) autant pour incarner son mouvement que pour ouvrir une enquête sur cette femme trop méconnue. Pour sa nouvelle création Alexandre, elle est partie d’un enregistrement de la voix d’un Indien de la tribu brésilienne des xavantes. « La musicalité de cette parole et l’énigme qui l’entouraient, dit-elle, m’ont fortement marquée. Ça ne dure que deux minutes, et je l’ai su après, il s’agit du chef de la tribu qui parle d’un rituel masculin d’initiation ». Elle travaille sur un possible passage fluide entre les mots et les mouvements. Comment ces deux langages peuvent-ils interagir ? La chorégraphe interroge les notions de frontières et d’altérité et tout se joue dans l’entre-deux des corps, des langues et dans les déplacements. Des voies sont ouvertes, les passages possibles permettant de déconstruire les logiques binaires, telles que nature-culture, masculin-féminin, nationalétranger, authentique-copie… Lors de son master chorégraphique exerce à Montpellier, Paula Pi avait rencontré le danseur d’origine iranienne Sorour Darabi qui, avec sa performance-conférence Farci(e) en 2016 au Festival Montpellier Danse, avait surpris avec bonheur le public. Leur duo volontairement déplacé s’annonce comme une navigation à partir de ce que peuvent nous faire des mots, des rythmes, des sensations d’une langue qui nous est inconnue.

Plus d’infos sur le site

Organisé par Montpellier Danse