Du 25 au 26 juillet 2021

Port de Mèze à MEZE

Ballaké Sissoko + Gaël Faye

Festival de Thau

Prix Yoot : 10€ 25€

La vente pour cet événement est cloturée

 

 

Ballaké Sissoko : Dix doigts pour vingt et une cordes, et la magie opère, sûrement, posément. Maître de la kora, improvisateur et compositeur surdoué et passionné, Ballaké Sissoko est aujourd’hui l’un des grands musiciens du monde. Héritier d’une longue lignée de djélis (équivalents des griots dans l’empire Mandingue), Ballaké Sissoko est devenu musicien dans l’orchestre de son père à l’âge de 13 ans, il a joué depuis sur les scènes du monde entier. On avait suivi avec bonheur déjà ses dialogues nocturnes, musiques de chambre à ciel ouvert avec le violoncelliste Vincent Segal. Pour son nouvel album, Djourou, le musicien malien part à la rencontre d’autres sensibilités et convie, notamment, Camille, Oxmo Puccino, Salif Keita ou encore Arthur Teboul (Feu ! Chatterton).

Gaël Faye : 7 ans après son 1er album studio, 4 ans après son premier roman Petit Pays qui a rencontré le succès phénoménal qu’on lui connaît, Gaël Faye est de retour avec un nouvel album, Lundi Méchant. « Lundi Méchant » est un concept né à Bujumbura (Burundi). Au départ, il s’agit du nom des soirées organisées tous les lundis soirs dans la boîte de nuit le 5 sur 5 dans le quartier populaire et cosmopolite de Bwiza. Les client.e.s de cet établissement ont l’habitude de s’y retrouver tous les lundis à partir de minuit pour danser, boire et s’amuser jusqu’à l’aube […]. Se rendre aux « Lundi Méchant » c’est faire un pied de nez à la société moderne qui encadre l’individu dans des horaires et des carcans qui voudraient que l’on attende sagement le week-end pour s’amuser. Les “Lundi Méchant » sont là pour affirmer une indépendance de l’individu face aux temps réglés et aux horaires imposés par la société. “Lundi Méchant” c’est commencer chaque semaine avec la volonté d’en découdre avec la vie, les difficultés du quotidien, les crises politiques et économiques qui nous ébranlent. C’est renverser sa perception du monde.

A compter du 9 juin, le pass sanitaire sera obligatoire pour tout rassemblement de plus de 1.000 personnes. Le site du Festival, sur le port de Mèze, pouvant accueillir plus de 1 000 personnes, le Festival de Thau est dans l’obligation d’exiger ce pass sanitaire à l’entrée du site. Ce pass sanitaire pourra prendre la forme soit d’une double vaccination ; soit d’un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures ; soit d’un test PCR positif de plus de 15 jours. Le pass sanitaire ne sera pas exigé pour les sites du Festival en itinérance (Villeveyrac, Montbazin, Abbaye de Valmagne, Parc du château de Girard à Mèze, Frontignan et Bouzigues).

Plus d’infos sur le site

Organisé par Festival de Thau