Le 21 novembre 2019 à 19h15

Théâtre la Vignette à MONTPELLIER

Festival Bruits blancs

Prix Yoot : 5€

La vente pour cet événement est cloturée

Le festival Bruits Blancs propose des performances et rencontres entre compositeurs – musiciens, créateurs vidéo et écrivains – où sont explorées toutes les formes d’expressions nées des nouvelles technologies et du numérique, des champs de « l’expérimental électronique » ou de l’art acousmatique. Un espace et un temps où se confrontent les langages et les genres, de manière improvisée.

[Poésie-Musique-Improvisation] (création)
FESTIVAL BRUITS BLANCS #9
Formes audiovisuelles, musiques exploratoires, littérature et poésie

1ère partie # Eric Da Silva & Jean-François Oliver / rencontre auteur-musicien

ERIC DA SILVA, metteur en scène, comédien et écrivain
En 1982, il co-fonde la compagnie l’Emballage Théâtre. L’Emballage joue, dès lors, ses textes (No Man’s man, Je suis Hiroshima 100 000 degrés de plus que toi, Rapport d’autopsie), tout en poursuivant ses incursions dans le répertoire (Troïlus et Cressida, Peer Gynt). Depuis 2001, il se consacre exclusivement à la pratique d’une écriture « à incarner au plateau », rejoint dans sa démarche par Henri Devier du Melkior Théâtre.

JEAN-FRANÇOIS OLIVER, vibraphoniste, compositeur, expérimentateur sonore
Formé aux percussions classiques et à l’improvisation musicale au conservatoire de Nîmes, il obtient un Diplôme d’Études Musicales en 2002.
Parallèlement, ses études de physique et de composition électroacoustique le conduisent à suivre la formation ATIAM à l’IRCAM. Il crée des œuvres pour percussions contemporaines, le jazz et les musiques improvisées. Il se produit également en concert en tant que vibraphoniste ou au laptop. Depuis 2005, il participe à des projets théâtraux (Jean-Lambert Wild) et est l’auteur de plusieurs pièces acousmatiques et mixtes, de bandes son pour la danse (Circon c is, David Wampach), le cinéma d’animation et travaille également en tant que designer sonore.

2ème partie # Cat Hope & Lisa MacKinney / création « Super Luminum » [Australie]
Super Luminum est un duo basé sur l’improvisation, utilisant la guitare électrique et la basse. Ces deux compositrices très différentes partagent une esthétique musicale caractérisée par une approche calme du développement progressif des idées et l’utilisation constructive de la stase comme philosophie compositionnelle.
Dans Super Luminum, Hope et MacKinney appliquent cette approche à l’improvisation, en créant des textures fortes, euphoriques et tourbillonnantes qui comportent souvent des techniques de jeux exploratoires et incorporent le feedback, le bruit et les tonalités expérimentales.
Dans un contexte live, cela produit une expérience musicale immersive, hypnotique et palpitante.

+ d’infos sur le festival – http://bruitsblancs.fr

 

Plus d’infos sur le site