Le 18 mai 2019 à 20h00

Opéra Comédie à MONTPELLIER

Grand Est

Prix Yoot : 5€ 20€

La vente pour cet événement est cloturée

Pensant qu’il ne pourrait jamais dépasser son dieu Beethoven, Brahms attendit longtemps avant d’écrire la première note de sa 1ère Symphonie.

Antonin Dvořák (1841 – 1904)
Concerto pour violoncelle n° 2 en si mineur opus 104 (B 191)

Johannes Brahms (1833 – 1897)
Symphonie n° 1 en ut mineur opus 68

Lors de la création viennoise, Hans von Bülow parla à son propos de « Dixième Symphonie » de Beethoven, désinhibant Brahms pour le reste de sa carrière, mais perçant à jour son projet de retour à la grande symphonie classique, à une époque où d’autres compositeurs ne juraient que par la musique à programme. En deuxième partie, découvrez Victor Julien-Laferrière, jeune espoir du violoncelle français dans une œuvre de Dvořák, le protégé de Brahms, aussi populaire que sa Symphonie du Nouveau Monde.

Durée : 2h avec entracte

Plus d’infos sur le site