Le 15 janvier 2019 à 20h00

Théâtre des 13 vents CDN de Montpellier à MONTPELLIER

Huit heures ne font pas un jour

Prix Yoot : 5€ 12€

La vente pour cet événement est cloturée

Huit heures ne font pas un jour est le  second spectacle du cycle Prenez-garde à Fassbinder !, centré autour de l’œuvre du cinéaste allemand R. W. Fassbinder.

Ça pourrait commencer comme ça : « C’est l’heure où dans la ville, je siffle mon verre, je jette mon mégot, je m’endors plein d’inquiétude ». C’est dans le Manuel pour habitants des villes de Bertolt Brecht. Premier film de Fassbinder en 1966 : Le Clochard, court-métrage noir et blanc, une dérive dans la ville avec révolver et tentation de s’en servir contre soi-même. La ville, le roman de la ville, c’est aussi ce qui nous fracasse dans Berlin Alexanderplatz que Fassbinder a tourné dans ses dernières années d’après l’ouvrage d’Alfred Döblin. Mais le livre de Döblin, écrit en 1929, Fassbinder l’avait en poche déjà à 21 ans, à l’époque du Clochard. Il dit qu’il s’y est profondément identifié : « J’ai fait de l’imaginaire de Döblin ma propre vie, le roman m’aura aidé à surmonter les crises et les angoisses, et à travailler ». Formuler l’angoisse n’est-ce pas déjà vivre autrement ? Ou bien se repasser un 45 tours dans le mange-disque et le briser ? Les poètes s’inquiètent du monde dans lequel ils vivent. Lorsqu’ils meurent, les mots sont toujours là et dans leurs questions, on entend leurs réponses intempestives à la conjoncture. Les conjonctures sont toujours là.

mise en scène : Evelyne Didi

Plus d’infos sur le site