Le 29 mars 2020 à 17h30

Carré Rondelet à MONTPELLIER

Misérable Fantine (d'après Victor Hugo)

Prix Yoot : 5€ 12€

La vente pour cet événement est cloturée

Conformément aux nouvelles mesures prises par le gouvernement, les lieux culturels sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

Le Crous de Montpellier-Occitanie est fermé au public à partir d’aujourd’hui , lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre .

Les contremarques YOOT achetées pour des spectacles annulés vous seront remboursées lorsque le Crous ré-ouvrira ses portes au public.
Nous revenons vers vous dès que nous avons plus d’informations.

En attendant , prenez soin de vous et de vos proches.

L’équipe YOOT

Le parcours de Fantine dans l’oeuvre Les Misérables de Victor Hugo, poignant et essentiel.

Fantine, si jeune, si belle, si heureuse, si courageuse, elle semble pourtant vouée à être malmenée par le destin. Or à bien décrypter l’œuvre de Victor Hugo, ce destin se complique d’une fatalité humaine : la misère, l’indifférence et un système répressif sans pitié. Fantine se bat, résiste, espère jusqu’au bout. A travers ses cris retentit un appel à l’humanité pour qu’elle ne cesse d’œuvrer à des temps meilleurs. C’est autour de ce personnage important conçu par Victor Hugo sur la base d’une authentique situation vécue, que nous suivons l’itinéraire de cette malheureuse « misérable » Fantine qui passe d’une position convenable à une déchéance qui l’amènera à vendre ses cheveux, ses dents, et son propre corps pour sustenter sa fille Cosette et arriver à lui assurer une survivance chez les peu scrupuleux Thénardier. Une mise en scène sobre avec présence des personnages, tour à tour interprétés et contés dramatiquement, chorégraphiquement et musicalement par deux comédiens et un musicien. Fantine c’est aussi aujourd’hui le symbole de la violence sociale qui s’abat sur les démunis, les « sans dents », les laissés-pour-compte d’une société où tout concourt à instaurer des destins funestes… Pour découvrir encore l’écriture fascinante de Victor Hugo et ce génie qu’il a à créer des figures inoubliables.

Victor Hugo : « Quand tout se fait petit, femmes, vous restez grandes. »

Plus d’infos sur le site