Du 18 au 19 mai 2019

Théâtre des 13 vents CDN de Montpellier à MONTPELLIER

QUI VIVE !

Prix Yoot : 5€ 10€

La vente pour cet événement est cloturée

Ce Qui Vive ! sera conçu en collaboration avec l’équipe de Sylvain Creuzevault. Nous construirons un programme impromptu fait de pièces brèves ou de rencontres, de lectures ou de projections, d’invitations à d’autres artistes… Nous pouvons d’ores et déjà vous dire qu’y sera présenté Banquet Capital de Sylvain Creuzevault. Qui vive ! est précédé de 14 h 30 à 16 h 30 du séminaire d’Olivier Neveux, « Passages secrets », et s’achève par un repas partagé et de la musique, jusqu’aux heures légales de fermeture…

 

> pièce

Banquet capital

de Sylvain Creuzevault

d’après Le Capital et son Singe, mise en scène Sylvain Creuzevault

Nous sommes le 13 mai 1848 à Paris, dans le Club des Amis du Peuple, ouvert par Vincent-François Raspail après la Révolution de février. Les personnages reviennent de la première manifestation organisée depuis la réunion de la nouvelle assemblée constituante française élue au suffrage direct masculin qui proclame la deuxième République. Le peuple parisien veille à ne pas se voir confisquer le mouvement révolutionnaire au cours duquel la question sociale du travail a surgi dans la sphère politique.

 

> pièce

Le Comité

de Daniel Romero

> création

Cette pièce de théâtre science-fictionnelle se déroule au siège d’une entreprise française très connue et puissante. Cette entreprise a réussi à s’emparer du pouvoir et, désormais, c’est elle qui gouverne le pays. À sa tête : un comité composé de cinq entités robotiques dotées d’Intelligence Artificielle. Chaque membre du Comité est en fait la reproduction d’une personnalité historique : Emilie Dickinson, Mickaël Jackson, Anne Franck, Slavoj Žižek et Benazir Bhutto, répondant et essayant de résoudre n’importe quel problème de gouvernance, comme l’aurait fait cette personnalité…

 

> concert

Katchakine

> suivi d’un DJ set

Katchakine brûle ses dernières cartouches. Sous la fureur des idoles où mûrit la folie du siècle elle entre dans la nuit comme un couteau dans la chair pour y déchirer le silence dans un cri de panthère….

et autres impromptus

Plus d’infos sur le site